Élections législatives 12 et 19 juin 2022 1ère circonscription d’Indre-et-Loire – TOURS

Quel député serais-je ?

Évidemment chaque candidat dira qu’il veut être un député de proximité, ancré dans le territoire, à l’écoute des habitants…C’est finalement tout à fait normal, personne ne va dire le contraire. Pour ma part, je souhaite donner une autre dimension à cette fonction si importante et prendre des engagements concrets. 

Je serai au service des Tourangeaux et Tourangelles

Nous organiserons des permanences mobiles dans les quartiers de Tours pour que nous puissions discuter ensemble des sujets qui vous importent. Je consacrerais deux jours de ma semaine à cet exercice de terrain. Un.e assistant parlementaire (salarié auprès du député) sera pleinement mobilisé sur ce lien indispensable. Ce dispositif permettra d’entendre vos difficultés mais aussi de mettre en valeur les initiatives locales, les projets ou des réflexions utiles à l’intérêt général pour notre ville. Je pourrais ainsi faire le lien entre notre ville et l’Assemblée nationale. Je mettrais en place un live mensuel “Le quart d’heure tourangeau”. pour répondre à vos questions et vous donner la parole.

 

Je ferai vivre une démocratie permanente à Tours

Pour donner un cadre à ce dialogue et pour que puisse s’exprimer toutes les voix souvent invisibilisées (quartiers populaires, des jeunes, des luttes locales…), nous animerons un « parlement de circonscription». Il réunira les forces politiques et citoyennes engagées dans la NUPES pour moitié mais aussi des acteurs de la société civile organisée et des citoyens volontaires pour l’autre moitié. Nous utiliserons le tirage au sort pour permettre un renouvellement annuel de cette instance. Nous y débattrons 4 fois par an des sujets d’actualité et nous pourrons travailler sur des projets de loi spécifiques ensemble en organisant des ateliers citoyens.

Au-delà de ce parlement nous utiliserons les méthodes de la démocratie permanente : convention citoyenne, bilan inversé (en partant de vos préoccupations), ateliers citoyens… afin de faire vivre au plus près l’idée d’un député qui représente vos idées, vos voix et qui vous associent !

Je serai un député assidu et actif

Même si vous ne pouvez que me croire sur parole aujourd’hui, je m’engage à être le plus régulier possible dans mon travail en tant que député (commissions, missions parlementaires, sessions…). Je démissionnerai d’ailleurs de mes fonctions de vice-président de la région pour me consacrer entièrement à ce rôle. Je réaliserais un bilan annuel de mes présences, de mes travaux et de mes votes en toute transparence. Il sera versé aux discussions lors de cette séquence annuelle « bilan de mon action » dans le cadre du parlement de circonscription.

 

Je serai un messager de la vie du parlement

Le travail de l’assemblée nationale n’est finalement que peu visible et peu compréhensible. Je consacrerais un temps dédié tous les mois “L’assemblée Nationale vient à vous” pour :

    • Aller à la rencontre de jeunes, d’associations, d’acteurs du territoire pour partager ce qu’est cet exercice ;

    • Détailler notre travail à l’Assemblée dans un journal vidéo

    • Ouvrir un accès direct à l’Assemblée nationale aux habitant.es et acteurs de Tours.

    Je m’engagerai sur des thématiques majeures

    Au-delà des sujets qui vous importent et que nous ferons émerger ensemble, je souhaite m’engager spécifiquement sur ces enjeux :

    • La démocratie, une possible 6ème république et la place des initiatives citoyennes comme le RIC. Je souhaite contribuer à faire de notre ville un laboratoire de ces changements démocratiques.

    • L’égalité entre les femmes et les hommes et entre toutes les composantes de notre société. À Tours, comme ailleurs, les inégalités salariales entre les femmes et les hommes, les discriminations liées  à l’origine, à l’adresse, au genre… existent. Je veux les combattre.

    • La transformation écologique et sociale de notre économie. Tours a le potentiel pour accueillir de nouvelles activités compatibles avec les enjeux du climat et de la biodiversité mais aussi productrices d’égalité et d’un pouvoir de vivre plus dignement. Tours peut porter haut et fort l’économie sociale et solidaire, le déploiement de filières économiques de la transition. Les idées ne manquent pas au moment où nous devons relocaliser notre économie.

    Une question ?

    contact@charlesfournier2022.fr